Les statistiques démontrent que ce sont les premiers quartiers de Trois-Rivières qui font face à des problématiques de défavorisation, tant au niveau économique que social. Cette situation n’est pas inhabituelle puisque ce sont généralement dans les milieux urbains et les centres-villes que l’on retrouve les plus fortes concentrations de population défavorisée. À titre d’exemple, 92 % des communautés défavorisées de la Mauricie et du Centre-du-Québec sont situées en milieu urbain. L’état et le coût des logements dans les quartiers centraux expliquent en partie cette situation. graphique-socio

Depuis des années, Trois-Rivières a à cœur la vitalité de son centre-ville et la revitalisation des premiers quartiers. Toutefois, ces préoccupations posent de sérieux défis en regard de clientèles défavorisées. En effet, il faut voir à améliorer la qualité des milieux de vie situés dans les quartiers centraux sans amener un déplacement de la population. Il n’est pas rare qu’une augmentation des coûts de logement suive les démarches de revitalisation urbaine, ce qui a pour effet de déplacer les populations résidentes. La revitalisation des quartiers doit être faite avec la préoccupation de ne pas chasser la population d’origine d’un quartier au profit d’une clientèle plus aisée, afin de conserver une mixité sociale. En urbanisme, la notion de mixité sociale fait référence à des quartiers où l’on retrouve des personnes de divers statuts économiques. À l’inverse de la ségrégation, la mixité sociale favorise les échanges entre les groupes sociaux.

Cette approche se base sur une philosophie d’inclusion sociale, ce qui implique de considérer tous les individus et tous les groupes comme des membres contribuant à la société. Les partenariats avec les organismes communautaires sont essentiels, puisque ceux-ci sont des acteurs de premier plan dans le développement social d’une communauté. Leur rôle va bien au-delà de l’aide aux personnes défavorisées puisque le développement social vise avant tout à permettre à tous de participer activement à la vie en société.